Domination pour tout le monde!

_CDS_S4_socio_déc_21

Je suis ravie de retrouver le vendredi 3 décembre 2021 à 19h le cycle de conférences du Cercle des savoirs organisé au Moulin à huiles par la médiathèque de La Roquebrussanne dans le Var. Après le genre en 2019, j’interviens cette année sur la domination. On causera violence, pouvoir, force, puissance, obéissance, appropriation, colonialité…. et on essaiera de comprendre pourquoi encore aujourd’hui les vieux mâles blancs hétérosexuels sont plus en forme que les jeunes femmes noires pauvres et lesbiennes.


Le mal tribut des tribus de vieux mâles blancs

La philosophe Hannah Arendt dissocie le pouvoir de la domination, celle-ci étant entendue comme rapport de commandement et obéissance, basée sur la violence, et celui-là renvoyant à l’expérience de la démocratie, de la liberté, du « potentiel ». Cette distinction est fondamentale pour comprendre un système plus large d’oppression et de discrimination, la domination. Ce système qui régit les relations humaines connaît au moins trois axes, la classe, la race, le genre, qui s’articulent, à savoir qu’ils s’autoalimentent et se renforcent en tant que facteurs de domination. Dans ce contexte les vieux mâles blancs hétérosexuels restent plus en forme que les jeunes femmes noires et pauvres. Si en plus, elles sont lesbiennes…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.