Grotesques et dangereux

À tous ceux qui… Essentialisent les femmes, les réduisent à leur rôle de mères, d’épouses, de sœurs, d’éternelles mineures, les victimisent, les exhortent à rentrer dans le rang, les harcellent jusqu’à ce qu’elles l’acceptent, les violent, les tuent, parlent en leurs noms, s’approprient leurs corps en les déshabillant, en les couvrant, en les scarifiant, en … Lire la suite

Dramaturgie de la domination

Orlando, Magnanville, Euro 2016. Les points communs sont nombreux. Dans un contexte où médias et gouvernements s’adonnent, main dans la main, au jeu du cumul des frontières et des transfuges qu’elles génèrent, les trois événements semblent être écrits par le même dramaturge : un ou des êtres, de sexe masculin, se battent, tuent parfois, au nom … Lire la suite

De Zoe Konstantopoulou à Bujumbura : le potentiel au pouvoir !

Oui. D’accord, en appelant Antigone à l’aide l’autre fois, j’ai omis de citer Zoe Konstantopoulou. Sa présence au sein du pouvoir grec depuis le 6 février 2015, en tant que présidente du Parlement, n’enlève rien à la spécificité très masculine de ce gouvernement révolutionnaire mais mérite en effet qu’on s’intéresse au personnage. Isolée. « Solitaire », c’est … Lire la suite

Tragédie celtique

« Un despote a décidé de partager son royaume entre ses trois filles en fonction de l’amour qu’elles lui exprimeront. La réponse de sa cadette, qui est aussi sa préférée, ne répond pas à son attente. Il la déshérite alors au profit de ses sœurs, bannit son fidèle ami qui prenait sa défense, et ne conserve de … Lire la suite

HSBC, Shaimaa el-Sabbagh, quel lien ?

En Égypte, quatre ans après la révolution, il est interdit de manifester. Shaimaa el-Sabbagh en a essuyé les frais au Caire le 24 janvier dernier. Elle en est morte. Violemment. Par arme à feu. Les forces de police lui ont tiré dessus. Shaimaa était militante pacifiste et avait choisi de descendre dans la rue la … Lire la suite

En chahut

Ma tête est en chahut. Bousculée par les injonctions à marcher, à scander un slogan, à brandir une pancarte, à agrafer un pin ´s, à chanter un hymne national, à écouter les infos en continu, à veiller au grain attentatoire, aux discours unitaires. 10 jours. 10 jours que les caricaturistes de Charlie hebdo, deux policiers … Lire la suite

Ah ! la barbarie !

Lors de la commémoration du 70e anniversaire du Débarquement en Provence, et en présence de 13 chefs d’Etat, dont douze africains, le président de la République française a parlé de la nation qu’il dirige en précisant, sans gêne, qu’elle s’était « libérer par elle-même », c’est-à-dire, grâce à l’« armée d’Afrique » qui a été « décisive », « celle des Français … Lire la suite

Voilà, Voilà que ça continue

« Voilà, Voilà que ça recommence. Partout, partout, ils avancent… La leçon n’a pas suffit. Faut dire qu’à la mémoire on a choisi l’oubli. Partout, partout, les discours sont les mêmes. […] Moi je croyais qu’c’était fini. Mais non, mais non, ce n’était qu’un répit ». Rachid Taha, 1993. 21 ans plus tard, ces paroles … Lire la suite