Covid-19 : Macron au secours de la Chine

Boulette ou révélation fondée, le témoignage d’une athlète française à propos des Jeux mondiaux militaires d’été (JMME) potentiels sources de la contamination Covid-19, intervient dans un contexte conflictuel mondial qui dépasse le seul secteur sportif, y compris militaire. La recherche du « patient-zéro » de l’épidémie et le palmarès de ces jeux reflètent une concurrence sino-américaine tenace, notamment dans le domaine militaro-industriel. Les deux événements mettent en exergue l’offensive chinoise soutenue contre les États-Unis et l’épingle que l’État français entend tirer de cet affrontement économique. Pendant que les États-Unis et la Chine se renvoient la balle concernant la nationalité de la première personne contaminée par le Covid-19, Macron entretient les accords commerciaux franco-chinois colossaux, gagne du terrain dans les domaines de la vente et de l’achat d’armements (peloton de tête au niveau mondial), en même temps qu’il tente de déshabiller les États-Unis à l’Otan. Il est soutenu par son épouse, ses protégés dans l’armée et le sport, et son gouvernement qui s’évertue à dédouaner toute responsabilité chinoise dans l’épidémie et utilise le sport pour démontrer les intentions pacifiques et « résilientes » de la France. Une petite chronologie des sept derniers mois permet de se convaincre de cette stratégie.

18 au 27 octobre 2019. Les 7e Jeux mondiaux militaires d’été (JMME) se déroulent à Wuhan en Chine. Cette édition ayant pour slogan « Partager l’amitié, construire la paix »[1]réunit 9 308 participants venant de 109 pays[2]. Ces sportifs participent à 329 compétitions et sont hébergés dans un village sportif construit spécialement pour l’occasion[3]. Pour la première fois de leur histoire ouverts au grand public, ces jeux rassemblent plus de 200 000 personnes sur 35 sites sportifs de la ville. À leur issue, la Chine arrive en tête du classement avec 239 médailles, dont 133 médailles d’or, 64 médailles d’argent et 42 de bronze[4]. La délégation française prend la 4eplace avec 57 médailles dont 13 médailles d’or, derrière la Russie et le Brésil[5]. Les États-Unis prennent la 35eplace avec 8 médailles (3 d’argent et 5 de bronze) avec une délégation de 172 athlètes.

Placée sous l’égide du Conseil international du sport militaire (CISM), cette compétition omnisports est réservée aux athlètes des forces armées du monde entier. Pour mémoire, le CISM compte 137 pays membres. Fondé le 18 février 1948 à Nice en France au lendemain de la seconde guerre mondiale par cinq pays européens, le CISM organise des championnats et des compétitions dont les JEMM tous les 4 ans. Les premiers jeux ont eu lieu à Rome en 1995[6]. Le Comité est présidé depuis le 21 avril 2018 par le Français Hervé Piccirillo, à la fois ancien arbitre international de football et commissaire en chef de 1reclasse (colonel) dans l’armée de l’air française, commissaire aux sports militaires[7], commandant du Centre national des sports de la Défense (CNSD)[8], pour qui « Sport et armée-défense [sont] des valeurs qui nous rassemblent »[9]. À l’issue des JMME auxquels il a participé, il a déclaré : « Le sport c’est donner, recevoir et partager. Au- delà des résultats sportifs, c’est le simple fait de nous rassembler dans un esprit de partage. »[10]

1ernovembre 2019 (cinq jours après la fin des JMME) est le jour retenu par le ministère français des Armées pour dater « l’arrivée du virus »[11].

4 au 6 novembre 2019 (une semaine après). Macron se rend à Pékin en Chine à l’invitation de son président, Xi Jinping, dans le but d’approfondir le partenariat stratégique franco-chinois entamé au lendemain de l’arrivée au pouvoir du président français[12]. Au cours de ce séjour, les deux chefs d’État renforcent notamment leur alliance en matière de coopérations spatiale, nucléaire et aéronautique pour un total de 13,5 milliards d’euros[13].

7 novembre 2019 (le lendemain). Dans un entretien à l’hebdomadaire britannique The Economist, Emmanuel Macron déclare que l’Otan est en état de « mort cérébrale »[14], ce qui attire les foudres de Donald Trump, président du principal État contributeur de l’organisation, qui estime le jugement du président français « très insultant »[15].

17 novembre 2019 (trois semaines après la fin des jeux) est le jour retenu par le gouvernement chinois pour dater le premier cas de Covid-19[16].

28 novembre 2019 (trois semaines après la visite de Macron en Chine). À la veille du sommet de Londres des 3 et 4 décembre, célébrant le 70eanniversaire de l’Otan, Macron défend auprès du secrétaire général de l’Alliance les positions qu’il a exprimé le 7 novembre[17]et demande aux pays-membres une« plus grande implication » dans la lutte contre le terrorisme international en lieu et place de stratégies « uniquement consacrés à savoir comment on pouvait alléger le coût financier pour les États-Unis »[18].

13 au 17 janvier 2020 (deux mois après la fin des jeux). La préparation des Invictus Games, compétition multisports pour soldats et vétérans de guerre blessés et handicapés initialement prévue en mai à La Haye aux Pays-Bas puis reportée en 2021, est lancée au CNSD à Fontainebleau en présence de Brigitte Macron, marraine de l’équipe[19].

27 janvier 2020 (moins de trois mois après la visite de Macron en Chine). L’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI) publie un rapport qui montre que la Chine devient le 2eplus gros producteur d’armes derrière les États-Unis, devant la Russie et la France[20]. Avec quatre entreprises, Aviation Industry Corp. of China (Avic), China North Industries Group Corp. (Norinco), China Electronics Technology et China South Industries Group Corp. (CSGC), le pays cumule 54,1 milliards de dollars de ventes (estimation), principalement destinées à l’Armée populaire de libération (APL) chinoise.

9 mars 2020 (quatre mois après la visite de Macron en Chine). Le SIPRI publie un communiqué selon lequel, la France devient le troisième exportateur mondial d’armement, soit 7,9% du marché mondial des ventes d’armes, après les États-Unis (36%) et la Russie (21%), et devant l’Allemagne (5,8%) et la Chine (5,5%)[21].

12 mars 2020 (un peu plus de quatre mois après la fin des jeux). Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, accuse sur Twitter la délégation américaine des JMMEd’avoir introduit le virus sur leur territoire.

12 mars 2020 (le même jour). Juste avant les mesures de confinement prises par le gouvernement français et presque deux mois après celles de la Chine (22 janvier), Hervé Piccirillo préside la cérémonie d’ouverture du bureau directeur du CISM à Brasilia au Brésil, au cours de laquelle il rappelle les « valeurs qui unissent les militaires du monde entier et le rôle stratégique du sport dans la construction de la paix et de la sécurité dans le monde ». Il insiste sur l’importance du handisport pour la reconstruction des soldats blessés[22]. Rappelons que depuis le début de l’épidémie, le président brésilien Jair Bolsonaro qualifie le virus de « petit rhume » et refuse tout confinement, alors que le président états-unien Donald Trump appelle à la rébellion contre les règles de confinement.

25 mars 2020 (cinq mois après la fin des jeux). Elodie Clouvel, championne du monde de pentathlon moderne, affirme au journal télévisé d’une chaîne locale française[23]avoir été malade après les JMME, sans doute contaminée comme beaucoup d’autres athlètes de sa délégation par le Covid-19. Elle s’inquiéterait pour la tenue des jeux olympiques de Tokyo qui devraient avoir lieu du 23 juillet au 8 août 2021, parce qu’ils se passent sur « un continent où s’est déclarée la maladie ».

30 mars 2020 (cinq jours plus tard). Macron lance l’« Opération résilience » qui est sensée donner à voir l’aide apportée par l’armée aux populations sur le territoire français pour lutter contre la pandémie alors qu’il défend la rénovation des armées dans le but de développer la cyberdéfense au niveau mondial.

Mi-avril 2020 (quinze jours après les révélations de l’athlète française). De nombreuses délégations européennes répertorient en leur sein des victimes de fortes fièvres à leur retour des JMME(Suède, Italie, Luxembourg…). Le service de communication des forces armées suédoises (NSD) précise qu’« aucune des personnes testées n’a donné de résultat positif »[24]. De leur côté, des professionnels de l’hôpital de Wuhan avaient affirmé le 24 février que cinq athlètes étrangers avaient contracté le paludisme[25]. Le rôle des JMME dans la propagation du virus fait polémique.

27 avril 2020 (un peu moins de six mois après la visite de Macron en Chine). Le SIPRI rend public un rapport sur les estimations annuelles de dépenses militaires dans le monde. Cette étude montre qu’elles ont augmenté de 3,6% par rapport à 2018 pour s’établir à 1 917 milliards de dollars en 2019, la plus forte augmentation constatée depuis 2010[26]. En 2019, les États-Unis, la Chine, l’Inde, la Russie et l’Arabie saoudite sont les États dont les dépenses militaires sont les plus élevées et qui concentrent 62% du total des dépenses mondiales. La France arrive en sixième position.

6 mai 2020 (cinq semaines après les déclarations de l’athlète). Le ministère français des Armées dément les propos d’Elodie Clouvel, arguant la présence d’une équipe médicale étoffée aux côtés des athlètes et l’absence de cas déclarés au retour des jeux. Toutefois, c’est bien à la base aérienne de Creil, où le premier Français a été diagnostiqué Covid-19, qu’a transité début novembre 2019 le fret de la délégation tricolore des JMME[27].

Au moment de l’écriture de cet article, les responsabilités ne sont pas éclaircies.

[1]Wu Zhi et Wang Meng, « Les Jeux mondiaux militaires 2019 s’ouvrent en Chine dans un esprit d’amitié » Xinhua News Agency, 24 octobre 2019, https://weekend.lesechos.fr/partenaire/chine-nouvelle-xinhua/partenaire-2315-les-jeux-mondiaux-militaires-2019-souvrent-en-chine-dans-un-esprit-damitie-2301648.php#.

[2]La délégation française compte 415 militaires de l’armée de Terre dont 273 athlètes couvrant 21 disciplines : équitation, escrime, athlétisme, basket, boxe, course d’orientation, cyclisme, football, golf, judo, lutte, natation, parachutisme, pentathlon militaire et pentathlon moderne, taekwondo, tir, tir à l’arc, triathlon, voile, volley-ball. Ministère des Armées, 18 octobre 2019, https://www.defense.gouv.fr/terre/actu-terre/jeux-mondiaux-militaire-d-ete-de-wuhan.

[3]En dehors des infrastructures sportives, le village et équipé de réfectoires, banques, centres médicaux, clubs de fitness, épiceries et magasins de souvenirs où tous les membres de délégations (sportifs et autres) se croisent régulièrement.

[4]« Fin des 7ejeux mondiaux militaires à Wuhan », French.china.org.cn, 28 octobre 2019, http://french.china.org.cn/china/txt/2019-10/28/content_75347276.htm.

[5]La Russie, jusqu’alors en tête du tableau des médailles, arrive en 2eplace avec 161 médailles (51 d’or, 53 d’argent et 57 de bronze) et le Brésil à la 3eplace avec 88 médailles (21 d’or, 31 d’argent et 36 de bronze).

[6]Centre national des sports de la défense (CNSD), http://www.sports.defense.gouv.fr/content/le-conseil-international-du-sport-militaire-cism.

[7]Les commissaires sont des officiers chargés de l’administration générale de leur armée d’appartenance (armée de terre, marine nationale ou armée de l’air) et du soutien. Ils exercent leur activité dans quatre domaines : finance, logistique, administratif et juridique. Source : https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/le-commissaire-qui-siffle-trois-fois.

[8]Centre national des sports de la défense (CNSD), http://www.sports.defense.gouv.fr/content/le-commissaire-aux-sports-militaires-hervé-piccirillo-président-du-conseil-international-du.

[9]L’Épaulette, n°202, septembre 2018, http://lepaulette.net/wp/wp-content/uploads/2019/03/202-BATComplet-WEB-10-septWeb.pdf.

[10]Sports Défense Newsletter, CENTRE NATIONAL DES SPORTS DE LA DÉFENSE, septembre-décembre 2019,https://www.lafederationdefense.fr/wp-content/uploads/2020/01/Newsletter-Sport-Défense-septembre-décembre-2019.pdf.

[11]David Opoczynski, « Covid-19 : des athlètes français contaminés à Wuhan en octobre ? », Le Parisien, 5 mai 2020,http://www.leparisien.fr/international/covid-19-des-athletes-francais-contamines-a-wuhan-en-octobre-05-05-2020-8311221.php.

[12]« France and China agree joint cooperation action plan », Ambassade de France à Londres, 6 novembre 2019, https://uk.ambafrance.org/France-and-China-joint-cooperation-action-plan.

[13]« Drones, foie gras, nucléaire… La Chine annonce 13,5 milliards d’euros de contrats avec la France », Ouest-France, 6 novembre 2019, https://www.ouest-france.fr/monde/chine/la-chine-annonce-des-contrats-avec-la-france-pour-13-5-milliards-d-euros-6597108.

[14]« Emmanuel Macron warns Europe: NATO is becoming brain-dead »,The Economist, 7 novembre 2019, https://www.economist.com/europe/2019/11/07/emmanuel-macron-warns-europe-nato-is-becoming-brain-dead.

[15]« Nato summit: Trump blasts Macron ‘brain dead’ comments as ‘nasty’ »,BBC News, 3 décembre 2019, https://www.bbc.com/news/world-europe-50641403.

[16]Josephine Ma, « Coronavirus: China’s first confirmed Covid-19 case traced back to November 17 », South China Morning Post,13 mars 2020, https://www.scmp.com/news/china/society/article/3074991/coronavirus-chinas-first-confirmed-covid-19-case-traced-back.

[17]Nathalie Guiber, « “Mort cérébrale de l’OTAN” : Emmanuel Macron assume, Jens Stoltenberg recherche l’unité », Le Monde, 28 novembre 2019, https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/28/mort-cerebrale-de-l-otan-macron-assume-stoltenberg-recherche-l-unite_6020929_3210.html#xtor=AL-32280270.

[18]« OTAN : Emmanuel Macron se félicite d’avoir “réveillé” l’Alliance, en proie à “une déconnexion criante et inacceptable”, Le Monde, 28 novembre 2019, https://www.lemonde.fr/international/article/2019/11/28/macron-se-felicite-d-avoir-reveille-l-otan-avec-ses-propos-controverses_6020901_3210.html#xtor=AL-32280270.

[19]Centre national des sports de la défense (CNSD), http://www.sports.defense.gouv.fr/content/invictus-games-lancement-des-opérations-0.

[20]« Estimating The Arms Sales Of Chinese Companies », SIPRI Insights on Peace and Security »,No. 2020/2 January 2020, https://www.sipri.org/sites/default/files/2020-01/sipriinsight2002_0_0.pdf.

[21]« USA and France dramatically increase major arms exports; Saudi Arabia is largest arms importer, says SIPRI », 9 mars 2020, https://www.sipri.org/media/press-release/2020/usa-and-france-dramatically-increase-major-arms-exports-saudi-arabia-largest-arms-importer-says.

[22]Centre national des sports de la défense (CNSD), http://www.sports.defense.gouv.fr/content/bureau-directeur-du-cism-au-brésil.

[23]Télévision Loire 7, https://www.tl7.fr/replay/le-jt_1/a-la-une-point-coronavirus-54-ambulances-requisitionnees-telemedecine-eleves-gendarmes-en-renfort-production-de-masques_x7sxn7o.html.

[24]David Opoczynski, « Covid-19 : des athlètes français contaminés à Wuhan en octobre ? », op.cit.

[25]« Five foreign athletes from military world games in Wuhan infected with malaria, not COVID-19 in October 2019: hospital head », Global Times, 24 février 2020,https://www.globaltimes.cn/content/1180549.shtml.

[26]« Trends In World Military Expenditure, 2019 », SIPRI Factsheet,avril 2020, https://www.sipri.org/sites/default/files/2020-04/fs_2020_04_milex_0_0.pdf.

[27]Sandrine Lefèvre, « Jeux militaires : le fret de la délégation tricolore a bien transité par la base de Creil », Le Parisien, 8 mai 2020, http://www.leparisien.fr/sports/jeux-militaires-le-fret-de-la-delegation-tricolore-a-bien-transite-par-la-base-de-creil-08-05-2020-8313468.php.

Comments
4 Responses to “Covid-19 : Macron au secours de la Chine”
  1. Hannah Arendt dit :

    Bonjour – Un premier survol et des affirmations telles que « l’offensive chinoise soutenue contre les États-Unis  » laisse à penser qu’il y a là un manque de connaissance de la civilisation Chinoise ainsi que de l’attitude diplomatique actuelle de ce pays – certes pas démocratique -. Sans tomber comme dans les années 1960-70 dans la sinophylie de tout crin, j’ai le sentiment que les choses sont un peu prises à l’envers. Comme si à l’instar du « racisme anti blanc » un article expliquait que les mâles sont victimes presque systématiquement des personnes femmes. copie surement à revoir. Merci.

    • Auriez-vous des éclairages à apporter? Ils seraient bienvenus. Car je parle davantage d’une concurrence entre deux États, la Chine et les États-Unis, plutôt que d’une offensive unilatérale chinoise… si ce n’est pas clair, je peux corriger. je vous remercie d’avance pour vos éventuelles suggestions.

      • Par ailleurs je n’accuse pas plus l’Etat chinois que les États-Unis ou l’Etat français, et n’essaie pas davantage de défendre l’un plutôt que l’autre, j’essaie de mettre en perspective des accords économiques au plus haut niveau. Désolée si les formulations ne sont pas toujours adaptées.

Trackbacks
Check out what others are saying...


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :