Liban : des armes, des armes, encore des armes

Au risque d’être taxée de rabat-joie (Mali, Chine, Covid-19…), la précipitation du président français au Liban, deux jours après l’explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium dans le port de Beyrouth, me laisse penser qu’il y a marchés d’armement dans l’air. Certes Macron place les entreprises françaises du BTP – il va falloir reconstruire le … Lire la suite