Bruxelles: à l’Université des femmes, détour par l’impensé de la douleur

Le 15 septembre 2022 à 18h, j’ai le grand plaisir de rencontrer les publics de l'Université des femmes à Bruxelles, Rue du Méridien 10. Lors d'une soirée thématique "Un livre, une autrice", animée par le Pr. Etienne Masquelier, algologue, l'occasion m'est offerte d'échanger autour de mon dernier livre, « La douleur impensée : autopsie féministe … Continuer de lire Bruxelles: à l’Université des femmes, détour par l’impensé de la douleur

Bourges : partir de l’intime pour mêler douleur et colonialité numérique

Le 19 mai 2022, Antre Peaux m'accueille à Bourges pour une discussion autour de mon livre La douleur impensée, autopsie féministe de la fibromyalgie, une “maladie de femmes” ». Cette rencontre s'inscrit dans la série « Qu’as-tu fait de ta sœur ? », initiée et animée par Reine Prat, au cours de laquelle elle donne la … Continuer de lire Bourges : partir de l’intime pour mêler douleur et colonialité numérique

L’héritière

in Simone de Beauvoir Studies Volume 32 (2021): Issue 1 (Apr 2022) https://brill.com/view/journals/sdbs/32/1/sdbs.32.issue-1.xml Née en 1959, l’ autrice retrace depuis sa naissance 20 ans d’ histoire du prolétariat, de l’ engagement communiste, de l’ empreinte catholique, de l’ immigration en Europe et en Afrique du Nord, de la France des taudis et des banlieues. Ce parcours marqué par le féminisme … Continuer de lire L’héritière

Voilà, voilà que ça continue…

En 1993, Rachid Taha prévenait... "Voilà, voilà, que ça recommencePartout, partout et sur la douce FranceVoilà, voilà, que ça recommencePartout, partout, ils avancent..." Le chanteur lançait une alerte claire à ses fans pour dénoncer la montée de l'extrême-droite. En 2002, au second tour des présidentielles, beaucoup sont tombé·es sur les genoux. D'autres se sont redressé·es : … Continuer de lire Voilà, voilà que ça continue…

Olympe est revenue à Néoules

Le 8 juin 2019, en marge des festivités liées à la Saint-Hubert, fête des chasseurs, et trois ans après sa pose sur les murs d'un bâtiment public à Néoules dans le Var, la plaque donnant lecture de la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » de Olympe de Gouges était détruite. Le maire avait alors … Continuer de lire Olympe est revenue à Néoules

Trio féministe à Marseille

Le 24 mars 2022, Aglaé & Sidonie m'accueillait à Marseille aux côtés de Virginie Jortay et de Reine Prat pour présenter nos trois livres (La douleur impensée, autopsie féministe de la fibromyalgie, une “maladie de femmes” », « Ces enfants-là », « Exploser le plafond, précis de féminisme à l’usage du monde de la culture »). Au-delà … Continuer de lire Trio féministe à Marseille

Trois colères

Le jeudi 24 mars 2022 à 18h, Aglaé & Sidonie à Marseille organise une rencontre autour de trois livres de femmes. Je suis ravie de présenter « La douleur impensée, autopsie féministe de la fibromyalgie, une “maladie de femmes” » (chez M Éditeur) aux côtés de Virginie Jortay (« Ces enfants-là » aux éditions Impressions nouvelles) et de … Continuer de lire Trois colères

Le portrait : une promesse faite à la personne qui lit, un acte d’existence

Mon amitié avec Andrée Michel, est essentielle, tant par les échanges qu'elle a suscités que la pensée qu'elle a produite. Elle est sans doute à l'origine de la série de portraits locaux, intitulée « Mémoires du Var », qui est bâtie sur la collection de récits de vie de personnes vivant sur le canton du … Continuer de lire Le portrait : une promesse faite à la personne qui lit, un acte d’existence

Comment les portraits locaux du Var sont-ils nés ?

Je rencontre Ange en mars 2014, lors de la préparation des élections municipales. Une amie, militante antilibérale, mène campagne contre le maire sortant de Méounes. Avec elle, sur la liste « Réinventons Méounes ensemble », Michel, un militant « de gauche ». Ils organisent un Forum citoyen dans l’espoir de convaincre de la pertinence de la démocratie participative. Bien que j’habite … Continuer de lire Comment les portraits locaux du Var sont-ils nés ?

Fibromyalgie: quand l’histoire essentialiste de la douleur révèle l’agnotologie de genre de la médecine

Fonds Marguerite Durand - DRCarte postale pendant la Ire Guerre mondiale La fibromyalgie, maladie chronique invalidante et méconnue, touche très majoritairement des femmes. En France, sa prise en charge est mauvaise et s’explique par une histoire du soin de la douleur emprunte d’une culture doloriste et d’une biologie ciblée qui néglige les symptômes nombreux de … Continuer de lire Fibromyalgie: quand l’histoire essentialiste de la douleur révèle l’agnotologie de genre de la médecine