L’héritière

couv
in Simone de Beauvoir Studies Volume 32 (2021): Issue 1 (Apr 2022)

https://brill.com/view/journals/sdbs/32/1/sdbs.32.issue-1.xml

Née en 1959, l’ autrice retrace depuis sa naissance 20 ans d’ histoire du prolétariat, de l’ engagement communiste, de l’ empreinte catholique, de l’ immigration en Europe et en Afrique du Nord, de la France des taudis et des banlieues. Ce parcours marqué par le féminisme et la lutte contre le patriarcat, l’ ascension et l’ intégration sociales, s’ inscrit dans les débats intellectuels de l’ époque sur le colonialisme, le racisme, le fascisme, le capitalisme, notamment portés par Boris Vian, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, dont elle revendique la filiation.

Citation: Palmieri, J. (2022). L’ héritière, Simone de Beauvoir Studies, 32(1), 126-143.

Présentation du numéro par Jennifer McWeeny

Extrait

« J’entame une autobiographie à l’ âge de 45 ans. Je suis au cœur d’ une tourmente tant professionnelle que militante et émotionnelle. Il suffira d’une fuite vers Dakar pour que l’écriture, jusque-là consacrée aux autres, s’empare de ma vie. Mot après mot, les scénarii familiaux se mêlent à presque 50 ans d’histoire d’un monde traversé par le colonialisme, la pauvreté, les luttes et évolutions sociales. Ils justifient l’interprétation résolument subjective de ce monde qui m’est inspirée par de nombreux voyages et renforcent mon féminisme. Les lignes qui suivent s’inscrivent directement dans l’ héritage de Simone de Beauvoir. Je lui dois le goût de la mémoire des femmes, l’acharnement à déchiffrer leurs révoltes ou leur complicité avec ces hommes qui les oppriment, de même que le besoin de comprendre la complexité du monde, bâti sur des conflits et des rapports de domination. Ce passage à l’acte alimente mon émancipation intellectuelle et sociale. »

6 réflexions au sujet de « L’héritière »

  1. Bonjour, je suis beaucoup intéressée par votre article. Où peut-on le lire ?
    J’aime moi-même énormément écrire et je travaille pour une ONGs sur les questions relatives à l’immigration, la diapora, la valorisation des parcours migratoires et du coup votre article m’intéresse beaucoup. Merci,

    1. Bonjour
      Je vous remercie vivement pour l’intérêt que vous portez à mon article.
      Pour le lire, il faudrait que vous achetiez la revue (en ligne). Il se peut qu’après un moment, les articles soient disponibles gratuitement en ligne (par l’éditeur ou par moi). Je peux également témoigner de son contenu si cela vous intéresse. Au plaisir.

      1. Merci de votre réponse. Pardon d’avoir posté le message deux fois, le premier ne fonctionnait pas. Je veux bien que vous partagiez un peu de son contenu. Le magazine coute 30 euros et je ne peux pas acheter uniquement votre article ! en tous cas, cela a l’air très intéressant.

      2. pour partager le contenu, je pensais à une rencontre dans le cadre de votre ONG… avec du public pour échanger… qu’en pensez-vous?

  2. Bonjour
    je voudrais savoir où peut-on lire votre article. Je suis extrêmement intéressée par la question et je suis moi-même ancienne journalise, j’aime du coup beaucoup écrire et je travaille aujourd’hui pour une organisation sur les questions de Valorisation des parcours migratoires.
    Merci, Vanessa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.